Festival New Romance : Notre rencontre avec Colleen Hoover

Colleen Hoover 1
Colleen Hoover est l’une des écrivains Young Adult et New Adult les plus influentes de son époque

Le week-end dernier, pendant le Festival New Romance, nous avons eu le grand plaisir de rencontrer Colleen Hoover, une auteure très appréciée des Booknautes, et reconnue comme faisant partie des meilleurs écrivains de romances Young Adult du moment. C’est en 2012 qu’est paru son premier livre, qui est aussi le premier tome de sa série à succès intitulée Indécent. Mais c’est surtout avec des romans comme Maybe Someday, Ugly Love ou Confess qu’elle s’impose comme une auteure à succès. Les versions françaises de la série Never Never et de son dernier roman November 9 sont d’ores et déjà très attendus par le public français. Leur sortie en librairie est prévue pour début novembre et début décembre. Pour une auteure qui écrivait sans intention d’être publiée un jour, la réussite est d’autant plus marquante que la quasi intégralité de ses ouvrages fait partie de la liste des best-seller du New York Times. Encensée par un public fidèle comme par la critique, Colleen Hoover semble faire partie de ces auteurs dont on n’a pas fini de parler. Nous l’avons rencontrée pour vous.

*

Quels livres lisiez-vous quand vous étiez plus jeune ?

Colleen Hoover : Mon auteur préféré était Shel Silverstein, il a écrit beaucoup de poésie, j’adorais le lire quand j’étais petite. J’adorais aussi Judy Blume. Plus tard, quand j’étais ado, je me suis mise à lire des livres un peu plus compliqués mais je n’avais jamais lu de romances, je n’en ai pas lu avant d’écrire mon premier livre, je ne savais pas encore ce que je loupais !

Qu’est-ce qui vous a donné envie d’écrire de la New Romance ?

C.H. : Je n’avais en fait pas conscience que ce que j’écrivais était de la romance. Quand j’ai écrit mon premier roman, je l’ai juste fait pour le fun et je ne connaissais rien des différentes catégories, je n’avais jamais entendu parler de Young Adult ou de New Romance. Et après avoir fini mon premier livre, on l’a catégorisé dans « romance » et je me disais « comment ça, j’ai vraiment écrit une romance ? », mais depuis vous savez, j’adore écrire de la romance, et j’aime aussi en lire, c’est d’ailleurs devenu l’essentiel de ce que je lis maintenant.

Y’a-t-il un auteur, un roman ou un héros qui vous ait marqué au point de vous donner envie d’écrire ?

C.H. : Pas vraiment, je m’inspire de beaucoup de choses et d’endroits, mais je ne peux pas dire qu’il y ait un livre ou un personnage précis, c’est plutôt le processus d’écriture qui m’inspire en lui-même. Quand j’écris, je ne peux pas lire du tout. Je dois arrêter de lire quand j’écris parce que sinon je m’embrouille dans ma tête. Donc j’essaye souvent de lire pour le plaisir mais en dissociant ça de mon travail.

Vous diriez donc que l’environnement qui vous entoure et vos expériences vous inspirent davantage que vos lectures ?

C.H. : Oui, complètement !

Pensez-vous avoir trouvé dans la New Romance votre genre idéal ou aimeriez-vous écrire des romans dans d’autres registres, par exemple de la science-fiction ou du thriller ?

C.H. : Rires. Alors sûrement pas de la science-fiction. Je ne pense pas que je serais douée pour ça. Quand j’écris un livre, je ne décide pas à l’avance d’un genre en particulier, je ne le mets pas dans une catégorie spécifique, j’écris comme je le sens, en fonction des personnages, de ce qu’ils font, et si ça doit se finir en romance, alors c’est de la romance, sinon, ça ne veut pas dire que je veuille à tout prix faire autre chose. Mais oui, j’adorerais essayer d’écrire de l’horreur, quelque chose de complètement différent en tout cas, mais je n’ai pas d’idée précise pour le moment.

Colleen Hoover Next Books
Les version françaises des derniers livres de Colleen Hoover sortiront en novembre et décembre prochains

En tant que lectrice, qu’aimez-vous lire ? Par exemple, quel livre recommanderiez-vous à vos fans ?

C.H. : Un de mes livres préférés de New Romance s’intitule Tes mots sur mes lèvres de Katja Millay. Elle n’a rien écrit depuis mais ce livre, c’est un des premiers que j’aie lus en romance Young Adult et il reste un de mes préférés. Je le recommande vraiment.

Vous êtes venue ici pour rencontrer vos fans français et les lecteurs ici vous adorent, quand ils vous rencontrent, que vous disent-ils, quelles impressions partagent-ils avec vous ?

Colleen Hoover Maybe Someday
Maybe Someday est le coup de coeur des fans français de Colleen Hoover

C.H. : Vous savez, c’est différent avec chacun. Beaucoup me remercient d’écrire des livres qui les aident à s’échapper et ça, c’est le plus important pour moi, qu’ils lisent mes livres et que cela leur permette de s’échapper un peu de leur vie. Mais la plupart sont aussi très silencieux (rires), je ne sais pas si c’est la barrière de la langue, d’ailleurs il faudrait vraiment que j’apprenne le français, en venant ici, ça me donne vraiment envie ! Bref, je ne sais pas comment ça se fait, mais quand ils viennent me rencontrer, j’espère juste qu’ils ne seront pas trop timides ou n’oseront pas dire ce qu’ils veulent, parce que moi j’ai envie d’entendre ce qu’ils ont à me dire, j’adore qu’ils puissent partager ça avec moi.

Ils vous disent par exemple quel est leur livre préféré ?

C.H. : Oui, la plupart des gens que j’ai rencontrés hier m’ont dit que le livre qu’ils ont préféré était Maybe Someday.

Ils vous parlent aussi de leurs personnages préférés ?

C.H. : Non, ce n’est pas vraiment une question qu’ils abordent. Je suppose qu’ils adorent Rich.

A l’inverse, y’a-t-il des personnages qu’ils aiment moins bien que d’autres ?

C.H. : Non, les gens ne vous disent pas ça. Personne ne m’a dit ça en tout cas jusqu’à présent. Ils sont le plus souvent très positifs, ils me disent ce qu’ils adorent.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)


1 775 vue(s)

A propos de Cecilia Sanchez 290 Articles
Cecilia est chargée de communication et rédactrice chez Booknode

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*