Les dix livres de la décennie – 6eme : Hunger Games

Une nouvelle décennie s’est close au 1er janvier : celle des « Années 10 ».

En se basant sur les dates de lecture communiquées par les membres du site, nous avons pu établir une liste des 10 livres qui ont marqué la décennie, 10 livres qui ont été les plus lus. Retour sur dix ans de lecture.

À la 6eme place des livres les plus lus entre 2010 et 2019, on retrouve :

Hunger Games, Tome 1 : Un des 10 livres de la décennie Hunger Games, Tome 1

 

 

Résumé : «

Un jeu imposé, 24 candidats, le gagnant survivra !

Les Hunger Games ont commencé. Le vainqueur deviendra riche et célèbre. Les autres mourront…

Dans un futur sombre, sur les ruines des Etats-Unis, un jeu télévisé est créé pour contrôler le peuple par la terreur

Douze garçons et douze filles tirés au sort participent à cette sinistre téléréalité, que tout le monde est forcé de regarder en direct. Une seule règle dans l’arène : survivre, à tout prix.

Quand sa petite soeur est appelée pour participer aux Hunger Games, Katniss n’hésite pas une seconde. Elle prend sa place, consciente du danger. A seize ans, Katniss a déjà été confrontée plusieurs fois à la mort. Chez elle, survivre est comme une seconde nature… »

Hunger Games n’est pas une saga comme les autres. Elle se positionne au cœur de la mutation de la littérature jeunesse en Young Adult. C’est un phénomène de masse, qui fallait avoir lu et qui se vendait comme des petits pains en librairie. Publié entre 2009 et 2011 en France avec un an de décalage avec les Etats-Unis il est devenu un classique presque immédiatement.

Beaucoup d’autres dystopies sont sorties à cette époque et certaines avant. Mais c’est bien Hunger Games qui est devenu le grand livre du genre. 

Une partie romance forte mais pas centrale

Je ne le compare certes pas aux Huxley ou Orwell parce que c’est des livres jeunesse mais l’ampleur du phénomène est tout à fait équivalente.

Au-delà de son histoire qui a touché beaucoup de jeunes et qui a été prenante pour les lecteurs une des originalités de Hunger Games c’est que la partie romance est forte mais pas centrale. Ce n’est qu’un des éléments de l’intrigue. En ce sens il se rapproche bien plus d’un Harry Potter que d’un Twilight qui sont les deux phénomènes littéraires précédents.  Il met tout de même le lecteur bien plus en haleine, puisque les 2 autres ont bien plus de quotidien en eux qu’Hunger Games. Un quotidien fantastique j’en conviens mais qui met bien plus le lecteur dans des situations qu’il associe à sa propre vie que la saga Hunger Games. Pas de longs passages d’école, de chambre d’adolescent ou de sorties entre copains. Hunger Games c’est l’aventure.

La transition au cinéma réussie et à grand succès est un des indicateurs majeurs d’un passage à la culture populaire et au statut de classique. Contrairement à Divergente qui n’a jamais réussi à passionner les foules sur grand écran, Hunger Games est un des grands films connus de divertissement américain.

Américain c’est le terme. Tout est grand avec Hunger Games, même la passion des fans. 

Aucun hasard dans sa présence en tant que 6eme livre le plus lu de la décennie, juste un vrai show.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)


913 vue(s)

A propos de Virgile Resende 325 Articles
Virgile Resende est co-fondateur et responsable éditorial de Booknode et Cinenode

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*