Coup d’œil sur la sélection du FIBD 2021 !

Crise sanitaire oblige, le Festival de la bande dessinée d’Angoulême a reporté son organisation au mois de juin et ne se déroule pas comme traditionnellement fin janvier. Néanmoins, le FIBD 2021 met tout même la BD à l’honneur en ce début d’année avec la révélation des lauréats des Fauves d’Angoulême qui aura bien lieu à la date prévue, le 29 janvier prochain. L’occasion pour nous de vous présenter quelques uns de nos coups de coeur parmi les différentes sélections !

1- Bolchoi Arena, Tome 2 : La Somnanbule de Boulet et Aseyn

Alors que le premier tome de Bolchoi Arena se concentrait sur la découverte du Bolchoi, jeu de réalité virtuelle, de son univers et de ses codes, ce deuxième volume rentre dans le vif du sujet et dans les mystères qui entourent le jeu. On est captivé par ce qui arrive à Marje, la protagoniste, par les manigances de Bogi, cette étrange compagnie qui semble bien trop exemplaire. Si l’action et l’émerveillement des débuts sont moins présents, ils s’effacent au profit de nombreuses révélations. S’y ajoutent de nouvelles questions avec un scénario plus développé et une trame agrémentée d’intrigues aussi bien sentimentales que politiques et commerciales. Les dessins continuent de coller à merveille à cette univers futuriste, rappelant le style de Katsuhiro Ōtomo (Akira) et donnant des airs de faux-mangas à cette bande dessinée aux auteurs bien français. À découvrir d’urgence pour les amateurs de science-fiction.

Sélectionné en compétition officielle du 48e Festival de la Bande Dessinée d’Angoulême !

2- Les Croques, Tome 3 : Bouquet final de Léa Mazé

Le troisième et dernier tome des Croques est nommé cette année en sélection jeunesse. Pourtant, c’est bien la trilogie entière que nous vous recommandons de lire, car cet ultime volume la termine en beauté ! Léa Mazé clôture avec brio l’enquête effrénée de Céline et Colin, ces deux jeunes adolescents plein d’entrain et d’imagination, semant les fausses pistes, ménageant ses surprises et ponctuant son récit de scènes d’action qui font vibrer le lecteur. On dévore le tome, qui garde son côté enfantin tout en plaçant son histoire dans une ambiance délicieusement gothique (les enfants vivent à la lisière du cimetière où travaillent leurs parents croque-morts). À faire découvrir à tous les enquêteurs en herbe, qu’ils soient petits ou grands.

Dans la sélection officielle Jeunesse 8-12 ans du 48e Festival de la Bande Dessinée d’Angoulême !

3- Mauvaise Herbe, Tome 2 de Keigo Shinzô

Après un premier tome coup de poing et coup de coeur, Keigo Shinzô poursuit l’histoire de ses deux personnages abîmés par la vie, Shiori, jeune adolescente de seize ans maltraitée et fugueuse qui se prostitue pour survivre et Yamada, flic désabusé et brisé par la mort de sa fille des années plus tôt. Tout en abordant les thématiques sociétales très fortes de la maltraitance, de la fugue, de la perte d’un enfant ou encore de la prostitution de mineur, le manga tisse les destins de ces deux protagonistes dont les histoires finissent par s’entremêler. Le ton dramatique du récit est un vrai choc par instant, on se retrouve bouleversé par la détresse de personnages extrêmement touchants.

Si la relation entre Shiori et Yamada n’en était qu’à ses prémisses dans le premier tome, ce deuxième volume va plus loin dans la tentative du policier de sauver Shiori de la maltraitance, de la rue, mais aussi d’elle-même. Une force du manga est la construction de ses personnages, Keigo Shizo dresse habilement des portraits plein de relief, de failles et de contradictions, tout en touchant le lecteur droit au coeur. On ne peut rester insensible devant leur solitude, leur impuissance. L’empathie dans l’écriture de Mauvaise herbe est folle et donne envie de suivre les personnages jusqu’au bout de leur histoire.

Sélectionné en compétition officielle du 48e Festival de la Bande Dessinée d’Angoulême !

4- Le Discours de la panthère de Jérémie Moreau

Avec cette nouvelle bande dessinée, Jérémie Moreau pénètre dans l’univers des fables animalières à travers plusieurs historiettes. Les animaux mis en scène parlent, pensent, réfléchissent au monde qui les entoure, non sans humour par instant. Pourtant, le ton est loin d’être comique, ce sont bien des fables aux morales tacites mais fortes et engagées que l’auteur met en images. Les animaux, buffle, autruche, éléphant ou panthère, contemplent leur monde dénué d’humain avec innocence, malice et surtout sagesse. Une sagesse qui n’appartient pas, dans l’album, aux hommes dont l’existence n’est à aucun moment évoquée. Avec ses dessins aux couleurs pastel et ses traits ronds et fins, l’album réunit toutes les caractéristiques d’un album jeunesse. Mais en réalité, il s’y cache de nombreuses pistes de lecture qui feront réfléchir les lecteurs de tout âge. Un objet à découvrir autant pour le plaisir des yeux que de la pensée.

Dans la sélection officielle Jeunesse 12-16 ans du 48e Festival de la Bande Dessinée d’Angoulême !

5- Anaïs Nin sur la mer de mensonges de Léonie Bischoff 

Sous les crayons de Léonie Bischoff, la romancière Anaïs Nin prend vie en images avec douceur, sensualité et délicatesse. On entre dans la bande dessinée comme dans une bulle. Pourtant, le récit est loin de la liberté et de la candeur à laquelle les couleurs pastel du dessin pourraient faire penser. L’histoire d’Anaïs Nin est autant une histoire de sensualité, d’émancipation que de doute et de troubles. On assiste aux questionnements de la jeune auteure sur sa place de femme dans la société de la première moitié du XXe siècle, sur ses envies, ses désirs, mais aussi sur ses places d’artiste et d’épouse. On est déconcerté par la vie qui déborde de cette jeune femme aux idées résolument modernes. Une biographie passionnante et féministe aux planches pleines de poésies.

Sélectionné en compétition officielle du 48e Festival de la Bande Dessinée d’Angoulême !

6- Peau d’Homme de Hubert et Zanzim

Dans une ville de la Renaissance, Bianca s’apprête à épouser Giovanni, le riche fiancé choisi par ses parents. Résignée, la jeune fille a pourtant un regret, celui de ne pas pouvoir faire connaissance avec son futur époux avant le mariage… C’était sans compter le secret révélé par sa marraine. Intervient alors cette fameuse peau d’homme, qui permet à Bianca de se travestir pour aller à la rencontre du monde des hommes et de ses secrets.

Si les dessins de Zanzim peuvent sembler simplistes, avec leurs formes parfois grossières et leurs couleurs franches, ils permettent au message de la BD d’être d’autant plus percutant. L’album prône en effet la tolérance et l’émancipation face à l’obscurantisme et aux inégalités. Le personnage, loin de se morfondre face à son sort, décide de prendre son destin en main, mais également de s’opposer à une vision du monde qu’elle juge désuète. Malgré la temporalité dans laquelle l’histoire se déroule, les idées sont modernes et trouveront forcément une résonnance dans notre actualité.

Sélectionné en compétition officielle et présent dans la sélection officielle Fauve des lycéens du 48e Festival de la Bande Dessinée d’Angoulême !

7- Asadora !, Tome 3 de Naoki Urasawa

Avec ce troisième tome, Naoki Urasawa poursuit sa nouvelle série débutée en 2020, dont le premier tome avait d’ailleurs été vendu en avant-première au FIBD 2020. Sur fond de mystère et de kaijû (ces énormes monstres japonais), on continue de découvrir le personnage d’Asa, âgée de dix-sept désormais. Toujours aussi impétueuse, pétillante et passionnée par les avions, la jeune fille voit son quotidien bousculé par des intrigues gouvernementales, des années après le typhon dans lequel elle a perdu sa famille. Urasawa maîtrise comme toujours son scénario, faisant monter graduellement le suspense pour terminer ce troisième tome sur un nouveau cliffhanger. On n’en découvre encore très peu sur cette étrange créature qui n’apparaît furtivement depuis le premier tome qu’en début et fin des volumes. Une habitude pour l’auteur qui aime ménager le suspense dans ses séries et prendre son temps dans ses révélations.

Asadora ! est définitivement une série pleine de promesses, avec des personnages attachants et une intrigue qui devient de plus en plus passionnante.

Dans la sélection officielle Jeunesse 12-16 ans du 48e Festival de la Bande Dessinée d’Angoulême !

Découvrez toutes les sélections du FIBD 2021 ici :

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)


1 019 vue(s)

A propos de Marie Billois 88 Articles
x-Key est rédactrice chez Booknode depuis 2017

1 Trackback / Pingback

  1. Les Mangas les plus populaires de Mai 2021

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*