Tour du monde des librairies : Shakespeare & Co., Paris, France

 

angels-shakespeare-at-night_zpse2a3f1fa
La devanture de la librairie Shakespeare & Co. à Paris.

En 2016, nous vous réservons  plein de surprises…et de voyages grâce à  un vaste tour du monde des plus belles  librairies.

Chaque mercredi, nous vous ferons découvrir un lieu inédit. Pour mieux rêver les livres !

sylvia-beach-shakespeare-and-company
Sylvia Beach devant sa librairie, en 1939.

Départ cette semaine depuis le kilomètre 0 à Paris, dans le plus célèbre des bookshops anglais, Shakespeare & Co. Située dans le 5è arrondissement de Paris, cette librairie indépendante, qui est aussi une bibliothèque spécialisée en littérature anglophone, a été fondée en 1919 par la libraire et éditrice américaine Sylvia Beach.

L’enseigne connaît un succès grandissant et fonde sa légende pendant l’entre-deux-guerres, période qui réunit de nombreux intellectuels Américains à Paris et qui fait de la librairie de Sylvia Beach leur point de rencontre. Aujourd’hui encore, Shakespeare & Co. est associée aux noms emblématiques d’auteurs dits de la « Génération perdue », comme Ernest Hemingway, Ezra Pound, F. Scott Fitzgerald, Gertrude Stein, ou encore James Joyce. Le lieu occupe une place centrale dans la vie intellectuelle et éditoriale de l’époque : il constitue l’un des lieux phares du roman Paris est une fête d’Hemingway, et Sylvia Beach est la première à publier l’Ulysse de Joyce.

 

Librairie-Shakespeare_xlarge
L’intérieur de la librairie, avec son enchevêtrement d’ouvrages, photographié en 1999.
shakespeare & co
Alors, on reste un peu ?

A partir de 1941 et pendant la Guerre, la première échoppe ferme. Ce n’est qu’au début des années 1960 que le nom de Shakespeare & Co. est utilisé pour rebaptiser une autre librairie anglaise ouverte dix ans plus tôt et tenue par George Whitman. La librairie, installée non loin de la place Saint-Michel, retrouve alors l’aura qui lui appartenait. De nombreux représentants de la Beat Generation* s’y retrouvent.

Dans les années 2000, la librairie cultive et développe davantage son rôle d’acteur culturel via l’organisation de festivals, de rencontres, de débats. Soucieux de favoriser la rencontre entre le lecteur et le livre tout en cultivant l’esprit vintage et authentique qui est le sien depuis sa fondation, le lieu est habité par de beaux livres, des ouvrages anciens à consulter sur place et par les récits les plus contemporains. Au détour de deux pièces étriquées, le visiteur peut s’attarder sur les curieux objets d’une autre époque, et avec un peu de chance, croiser un chat de bibliothèque. Une halte rapide pour un simple achat, ou une après-midi allongé à lire, toutes les extravagances sont permises, au temple de la littérature anglo-saxonne.

* La Beat Generation est un mouvement littéraire et artistique fondé aux Etats-Unis dans les années 1950. Ses principaux représentants, William Burroughs, Allen Ginsberg et Jack Kerouac se font les précurseurs de la libération sexuelle dans les années 1960, alors que l’Amérique demeure encore conservatrice et puritaine. Les oeuvres majeures associées à ce courant (Howl d’Allen Ginsberg, ou Sur la route de Jack Kerouac) dépeignent bien les principales caractéristiques de la Beat Generation : anticonformisme, éloge des grands espaces et de la nature, milieux underground et liberté.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (8 votes, average: 5,00 out of 5)


9 315 vue(s)

A propos de Cecilia Sanchez 290 Articles
Cecilia est chargée de communication et rédactrice chez Booknode

4 Comments

  1. Merci beaucoup ! On m’a parlé de cette librairie il y a longtemps, et maintenant que j’habite à Paris….il va bien falloir y faire un tour !

  2. J’ai déjà visité cette librairie et je confirme, c’est un petit paradis terrestre. Seul problème est le fait que beaucoup de gens viennent la visiter…
    Du coup on en profite un peu moins. ^^

  3. J’ai vraiment hâte de découvrir toutes ces librairies. Les articles à venir semblent plus que prometteurs, vu le premier! Shakespeare & Co, avec son côté « vintage et authentique », a l’air d’un vrai petit bijou, et les photos sont vraiment splendides. (Elles donnent même un peu envie de cambrioler la librairie, mais c’est tout petit détail.)

  4. Oh ! Merci beaucoup pour cet article ! Souvent, on nous vend du rêve et je me contente de baver mais pour une fois, c’est tout à fait réalisable !
    Merci encore !

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*