Le chic et le choc du phénomène 365 Jours

365 Jours contient des passages qui ne conviennent pas aux plus jeunes.

Je vais vous parler d’une histoire qui commence en Janvier de l’année dernière, celle de la success story 365 Jours.

Tous les mois, on regarde les pages de livres les plus consultées sur Booknode, pour suivre les tendances et être au plus près des goûts des lecteurs. Il y a donc presque un an et demi, apparaît une page qui devient d’entrée super populaire, celle d’un certain 365 DNI.

Voyant qu’il s’agissait d’un livre polonais non traduit, on a cru qu’il s’agissait d’une erreur qui allait se corriger d’elle-même. Et c’est tout le contraire qui s’est produit.

365 Jours n’est pas pour les âmes sensibles

L’intérêt pour 365 Jours n’a fait que croître, jusqu’à devenir la page de livre la plus populaire sur le site depuis Avril de l’année dernière, attirant des milliers de lecteurs.

365 jours netflix

Puis, est venue la polémique. Parce que 365 Jours n’est pas pour les âmes sensibles, c’est un roman assez chaud avec une intrigue très piquante. Cela on ne le savait pas encore, puisque le livre n’était disponible ni en français ni en anglais, mais Netflix était sur le coup.

Et en Juin dernier sort 365 Jours sur Netflix. Verdict : Une histoire chaude entre un mafieux super sexy et une fille qu’il emprisonne, en lui donnant 365 jours pour tomber amoureuse de lui. Le tout, avec des scènes où on est à la limite du consentement, mais où la puissance érotique est à son maximum. Double effet immédiat : succès mondial et vives critiques avec appel au boycott.

Tous les efforts pour arrêter le phénomène 365 Jours ont été inutiles et le film s’est révélé être la surprise de l’année 2020 sur Netflix.

Les 3 tomes vont sortir

L’histoire aurait pu s’arrêter là, mais non. Les lecteurs et lectrices après avoir vu le film, voulaient plus que tout lire enfin le livre. Savoir d’où vient cette histoire torride, et surtout profiter d’un livre intense que Netflix est allé chercher en polonais.

L’attente a été plus longue qu’ils le pensaient, mais elle touche à sa fin : Le livre sort cette semaine.

Trilogie 365 jours

Hugo Roman, le spécialiste de la New Romance, a traduit le livre et le publie enfin en France. Mieux encore, les 3 tomes vont sortir, avec un mois d’intervalle entre eux.

Si le livre est le plus populaire sur le site et fait parler de lui dans le monde entier sans même être sorti, on ne peut qu’être impatient de le lire et de découvrir vos avis. Affaire à suivre…

Booknode est l’heureux partenaire de la sortie de 365 Jours.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)


6 445 vue(s)

A propos de Virgile Resende 337 Articles
Virgile Resende est co-fondateur et responsable éditorial de Booknode et Cinenode

9 Comments

  1. Je ne suis pas d’accord avec vous car Massimo l’a toujours dit il ne l’a toucherai pas tant qu’elle ne le voulais pas et oui ils on coucher ensemble plusieurs fois mais a chaque fois elle était consentente donc je ne vois pas a quel moment le viol est présent après je respecte votre point de vue car chaqu’un le sien

  2. Un viol, ça n’arrive pas que dans une allée sombre, en pleine nuit, par un inconnu. Dans un viol, la victime peut se « laisser faire » parce que derrière se cache de l’emprise et des mécanismes de protection tels que la sidération, entre autre. Lorsque l’on sait que la grande majorité des viols se fait par une personne que l’on connait, cela prend tout son sens. Rappelons que les viols conjugaux existent également.
    Je vous laisse lire cet article très intéressant et sourcé qui explique pourquoi 365 DNI est effectivement une « belle promotion de la culture du viol ».
    https://www.20minutes.fr/arts-stars/culture/2805243-20200623-365-jours-netflix-film-polonais-participe-culture-viol-fait-polemique

  3. En aucun cas il n’y a de viol et en aucun cas ce film ou le livre ne font l’apologie du viol.
    En aucun cas le personnage ne se débat pendant les scènes de sexe, alors je pense qu’il faut arrête de voir le mal partout. Ce ne sont que des rapports consentis.
    Quand Irréversible est sorti, les gens ont critiqué la scène de viol car trop réaliste mais n’ont pas condamné le viol en lui-même. Il faut faire la part des choses et regarder les choses objectivement et réellement .

  4. Je ne suis pas d’accord avec vous car Massimo l’a toujours dit il ne l’a toucherai pas tant qu’elle ne le voulais pas et oui ils ont coucher ensembles plusieurs fois mais à chaque fois elle était consentente. Ce n’est pas un viol si elle est consentente… Moi je l’ai adorée bien plus que 50 Nuances de Grey (Le Film) Mais les livres ses autres choses.

  5. En soit, si, y’a pas vraiment de consentement. Rappelons qu’il l’a « kidnappe ». En quoi c’est sexy ? Deuxièmement, est ce que vous connaissez le syndrome de Stockholm ? Dans lequel la victime tombe amoureuse de son ravisseur. Voilà, j’ai résumé ce roman ! La victime ne dit pas non, mais étant donné qu’elle est sous l’emprise de son ravisseur bon… Moi je trouve ça tellement tordu. Et bien sûr, les livres qui marchent le plus sont sur la propension et la culture du viol.

  6. Je n’ai pas vu la série, j’ai lu le livre, peut importe l’histoire de Massimo c’est un livre de cul exagéré, chaque page on y lit le nom b**e, vagin, ch**te, orgasme, s**e, sp**me plus fort, plus loin, peu importe la richesse, les beaux vêtements y enveloppent tout ça c’est vulgaire, l’écriture est simpliste comptez pas sur moi pour tome 2 et 3

  7. La polémique derrière le film et le livre n’est pas en rapport avec les « âmes sensibles » ou le fait que c’est à la limite du consentement, c’est clairement l’apologie du viol et la culture du viol qui circule dans notre société.
    Faire la promotion de ce genre d’histoires est problématique et ne devrait pas être possible.
    Maintenant, chacun lit et regarde ce qu’il ou elle souhaite du moment qu’il ou elle en soient conscient·es.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*