Sélection : Découvrez les livres de la Rentrée littéraire 2016 que nous avons aimés (2)

Après une première sélection qui nous l’espérons vous aura fait voyager et ému, voici un deuxième éventail divers des romans qui nous ont plu cette rentrée. A nouveau, l’actualité de ces dernières années s’impose comme un source d’inspiration importante pour de jeunes écrivains comme Gaël Faye, ou des auteurs confirmés comme Laurent Gaudé. Autre style, autre décor lorsqu’on plonge dans le dernier roman de Jean-Michel Guenassia qui retrace le parcours et les espérances de Marguerite Gachet, le dernier amour de Vincent Van Gogh. Enfin, nous vous proposons de découvrir le roman épistolaire de Régis Jauffret, Cannibales, exécuté avec panache et hardiesse.

*

1- Petit pays de Gaël Faye / Editions Grasset

petit-pays-829483-250-400Si vous connaissez déjà Gaël Faye pour sa carrière d’auteur-compositeur et de rappeur, il est grand temps de le découvrir aussi pour son premier roman, Petit pays, publié chez Grasset en août dernier. Lauréat du prix du roman FNAC, Petit pays fait également partie de la première sélection pour le prix Goncourt 2016 et a reçu un accueil chaleureux de la part du public. Un ouvrage qui semble séduire aussi bien la critique que le grand public. Et il faut dire qu’il y a de quoi. On se laisse vite emporter par l’histoire du petit Gabriel, sorte de double de l’auteur, qui, depuis le Burundi de sa jeunesse raconte l’insouciance, les copains, l’école puis, très vite, les tensions intestines, le conflit ethnique qui monte, l’inquiétude de la guerre qui éclate dans l’Afrique des grands lacs et atteindra la violence qu’on connaît, en 1994, avec le génocide rwandais. Sans tomber dans le mélo mais avec une justesse remarquable, Petit pays restitue le paradis d’une enfance qui bascule et la douleur de l’exil à travers des dialogues imagés et des personnages hauts en couleurs. Nous saluons aussi le retentissement particulier de certaines lignes qui, magie de la littérature, nous rappellent la douleur du monde contemporain tout en nous en consolant un peu. Nous ne pouvons que vous conseiller vivement la lecture de ce premier roman, et de suivre avec attention la carrière d’un écrivain plus que prometteur.

Ce que nous avons préféré : 

  • L’univers et l’intrigue : 8.5/10
  • Les personnages : 9/10
  • Le style : 8/10

Où lire (ou ne pas lire) ce livre : Dans un endroit qui symbolise votre enfance.

Quand lire (ou ne pas lire) ce livre : Dès que vous avez une ou deux heures de libres devant vous, pour éviter une lecture trop morcelée.

Pour accompagner votre lecture : Un parfum qui vous rappelle votre jeunesse.

A qui prêter / offrir ce livre : A quelqu’un qui vous a fait aimer les livres et la littérature lorsque vous étiez petit.

*

2- Ecoutez nos défaites de Laurent Gaudé / Editions Actes Sud

ecoutez-nos-defaites-797257-250-400Très attendu, le dernier roman de Laurent Gaudé confirme sans surprise le talent littéraire incontestable de son auteur, qui avait remporté en 2004 le Prix Goncourt pour son roman Le Soleil des Scorta et dont l’oeuvre est traduite partout dans le monde. Dans Ecoutez nos défaitespublié chez Actes Sud en août dernier, l’écrivain livre une ode sombre et inquiète où le chaos du Moyen-Orient contemporain fait écho à trois conflits passés : une guerre d’Empire, celle qui opposa Rome et Carthage, une guerre civile, celle dite de Sécession aux Etats-Unis, et une guerre ethnique, celle qui vit se confronter l’Ethiopie à l’Italie dans les années 1930. A travers des descriptions crépusculaires, parfois douloureuses, toujours saisissantes, le lecteur est amené à s’interroger sur la notion d’héroïsme et sur le sens des exploits guerriers, pompeusement célébrées, mais dont l’issue glorieuse fait oublier trop souvent les terribles contreparties. Les personnages principaux, Assem Graïeb, agent des renseignements français et Mariam, archéologue irakienne incarnent à la perfection les héros fatigués et anonymes de ce monde las et désenchanté où l’on se prend à trouver parfois, en dépit de l’abattement et de la désespérance, un peu de poésie.

Ce que nous avons préféré : 

  • L’univers et l’intrigue : 7.5/10
  • Les personnages : 7/10
  • Le style : 8/10

Où lire (ou ne pas lire) ce livre : Seul dans un endroit calme, car il faut quand même s’accrocher.

Quand lire (ou ne pas lire) ce livre : Dès que vous avez un peu de temps, mais plutôt dans la journée que le soir.

Pour accompagner votre lecture : Un précis d’histoire pour éclairer certains passages-clés.

A qui prêter / offrir ce livre : A un féru d’histoire et de géopolitique.

*

3- La valse des arbres et du ciel de Jean-Michel Guenassia / Editions Albin Michel

la-valse-des-arbres-et-du-ciel-802710-250-400Depuis son suicide présumé le 29 juillet 1890 à Auvers-sur-Oise, Vincent Van Gogh n’a cessé de fasciner les spécialistes et le grand public. C’est précisément les derniers jours de vie du peintre que Jean-Michel Guenassia, auteur notamment reconnu pour Le Club des incorrigibles optimistes (Goncourt des lycéens 2009), propose de retracer dans son dernier ouvrage, La valse des arbres et du ciel, paru aux éditions Albin Michel le mois dernier. Dans ce texte emprunt de mystère et de délicatesse, on se laisse happer dès les premières pages par l’écriture fluide et déliée de l’auteur, et par l’exploration à contre-courant de la vie de Van Gogh. En effet, on se surprend à découvrir que le docteur Gachet n’est pas l’ami loyal de la version officielle, que le suicide du peintre ressemble à s’y méprendre à un meurtre, et que certains des tableaux exposés sous son nom seraient des faux. A travers le portrait d’une Marguerite Gachet passionnée, audacieuse et dévouée jusqu’à la folie pour l’amour de Van Gogh, c’est donc la promesse d’une lecture puissante, à la fois haletante, bouleversante et envoûtante que nous fait Jean-Michel Guenassia.

Ce que nous avons préféré : 

  • L’univers et l’intrigue : 9/10
  • Les personnages : 8/10
  • Le style : 8.5/10

Où lire (ou ne pas lire) ce livre : Dans un champ, au bord d’une rivière ou à l’ombre d’un arbre.

Quand lire (ou ne pas lire) ce livre : Pendant un week-end à la campagne.

Pour accompagner votre lecture : De quoi boire ou grignoter, car vous risquez de dévorer le livre d’une traite.

A qui prêter / offrir ce livre : A un proche fasciné d’art et de peinture.

*

4- Cannibales de Régis Jauffret / Editions du Seuil

cannibales-802235-250-400Mordant, truculent, acerbe, piquant, jubilatoire, et bien plus encore : on ne saurait quel adjectif choisir s’il fallait décrire Cannibales en un mot. Remarquable exercice de style, le roman épistolaire de Régis Jauffret dévoile les échanges cocasses et burlesques entre Noémie, jeune peintre de vingt-quatre ans et la mère de Geoffrey, le petit ami que la jeune fille vient d’éconduire. De courrier en courrier, on se laisse porter par la verve incessante et presque emphatique de deux femmes qui s’adorent à peu près autant qu’elles se détestent et entreprennent finalement le projet insensé de dévorer Geoffrey ensemble. Derrière l’ironie grinçante de l’intrigue, on devine deux femmes passionnées, l’une ayant donné à son fils Geoffrey le nom du seul amant qu’elle ait aimé, l’autre papillonnant de garçon en garçon à la recherche de l’amour idéal. Dans cette comédie où le marivaudage flirte avec le cynisme et la cruauté, on rit comme dans un vaudeville et on s’émeut aussi volontiers, lorsque les personnages sont pris à leur propre jeu ou qu’ils nous racontent l’amour avec une justesse cinglante. En lice pour le Prix Goncourt, Cannibales est un roman farouche et délicieux, à lire absolument.

Ce que nous avons préféré : 

  • L’univers et l’intrigue : 9/10
  • Les personnages : 9.5/10
  • Le style : 9.5/10

Où lire (ou ne pas lire) ce livre : Dans les transports ou à la terrasse d’un café.

Quand lire (ou ne pas lire) ce livre : Dès que vous avez le temps de lire une page ou deux.

Pour accompagner votre lecture : Nous, nous pensons qu’avec une entrecôte saignante c’est l’idéal.

A qui prêter / offrir ce livre : Aucune contre-indication sur ce point, sauf si votre belle-mère n’est pas commode et que votre petit ami est parano.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)


1 942 vue(s)

A propos de Cecilia Sanchez 290 Articles
Cecilia est chargée de communication et rédactrice chez Booknode

1 Comment

  1. Merci pour cet article. Moi-même j’aime beaucoup un des livres de cette rentrée littéraire : Sporting Club chez Asphalte par Emmanuel Villin. J’espère qu’il sera parmi vos prochains coups de coeur !
    Premier roman très réussi, le style, l’ambiance et les descriptions d’une ville où le narrateur se perd…le charme fou de l’oisiveté !

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*