Lieux imaginaires : La Terre du Milieu par J.R.R. Tolkien

Terre du Milieu
Carte de la Terre du Milieu

Lieu imaginaire mythique, la Terre de Milieu fascine autant les fans de l’auteur britannique J.R.R Tolkien que les amateurs de littérature de l’imaginaire. Et pour cause, ce pays insolite a servi de décor à la plupart des romans de l’écrivain, de Bilbo le Hobbit au Seigneur des Anneaux en passant par Le Silmarillion, Les Contes perdus et l’Histoire de la Terre du Milieu

Tolkien n’est pas à l’origine du terme de Terre du Milieu dont on trouve déjà plusieurs occurrences dans le vieil anglais et les débuts de l’anglais moderne, notamment dans le poème épique anglo-saxon Beowulf. En revanche, c’est bien lui qui développe le pittoresque associé à la Terre du Milieu grâce à de nombreuses descriptions de forêts sombres, de montagnes escarpées, de plaines verdoyantes et de lacs infinis. Quant à sa population, elle se compose d’hommes, puisque ces derniers peuvent traverser et habiter la Terre du Milieu, et de créatures fantastiques parmi lesquelles plusieurs espèces d’elfes, de nains, des orques (également appelés gobelins), des dragons et des trolls. Autre fait important : la Terre du Milieu n’est pas un espace figé, elle évolue dans le temps selon des Âges définis par l’auteur dans son oeuvre.

Terre du Milieu 2
Illustrations des espaces représentatifs de la Terre du Milieu

Bien que la Terre du Milieu demeure une contrée fictive, sa géographie ressemble à s’y méprendre à celle de la Terre. Dans les plans conçus par l’auteur lui-même, on apprend que la Terre du Milieu regroupe l’ensemble géographique qui s’étend de l’Arda à Belegaer, avec des espaces dont les contours rappellent ceux de l’Afrique, de l’Inde, de l’Antarctique ou de l’Australie. Cependant, Tolkien précise que la région des Hobbits se situe dans « le nord-ouest de l’Ancien Monde, à l’est de la Mer », ce que certains spécialistes ont défini comme correspondant au nord-ouest de l’Europe.

Terre du Milieu 3
La maison du Hobbit, près de Matamata en Nouvelle-Zélande

Si l’on s’intéresse aux paysages décrits par l’auteur, on les situerait pourtant plutôt dans l’hémisphère sud, et notamment en Nouvelle-Zélande, où les différents volets du Hobbit et du Seigneur des Anneaux ont été tournés. Aujourd’hui, l’île attire d’ailleurs de nombreux férus des romans de Tolkien. Ils viennent y visiter à la fois les grands espaces naturels de l’île et les principaux lieux de tournage des films. Immortalisés par le réalisateur Peter Jackson, les montagnes de Castle Hill, les plaines de qui environnent Matamata ou le volcan Ngauruhoe sont ainsi devenus pour le grand public autant d’incarnations de la Terre du Milieu telle qu’elle apparaît dans les romans de Tolkien.

+1
1
+1
2
+1
0
+1
0
+1
1
+1
1
A propos de Cecilia Sanchez 290 Articles
Chargée de communication et rédactrice chez Booknode

2 Comments

  1. C’est tout? Je n’ai pas compris l’intérêt de cet article: il ne dit rien de nouveau et s’arrête juste au moment où il commençait à soulever une thèse intéressante. Décevant.

  2. pour moi la terre du milieu représente la région agite du moyen orient .Les juifs representé par les nains dans le film souhaitent récuperer leur terre avec l’aide de la magie des elfes et de merlin accompagnes des hobbits personnes trés honnetes et intégres contre tous les autres barbares gobelins et orcqs dans le film.Le mal contre le bien .Tolkien représente je penses trés bien ce qui se passe aujourd’hui dans le monde Israel reprise par les juifs et les régions alentours déstabilises .On peut developpés plus profondément c’est comme cela que j’interprete toute la serie de film de Tolkien.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*